L’évolution du sans contact : la reconnaissance faciale de demain

Dans notre premier article intitulé « L’évolution du sans contact, Un luxe devenu nécessité », nous avons retracé l’histoire de la sécurité « sans contact ». Pour celles et ceux qui n’ont pas eu l’occasion de découvrir cet article la semaine dernière, n’hésitez pas à le consulter ici afin de découvrir comment les solutions futuristes et haute technologie font désormais partie de notre quotidien.

Dans cet article, nous allons explorer davantage un thème majeur et des plus pertinents qui n’est autre que la reconnaissance faciale et nous apprendrons comment l’avenir du « sans contact » évolue autour de cette innovation de pointe.

Vision du monde sous un angle différent

À l’origine, la reconnaissance faciale est née du rêve de Woodrow « Woody » Wilson Bledsoe dans lequel il créait un dispositif informatique qu’il nomma « humain-ordinateur ».[1] L’essence même d’un tel dispositif serait de « lire » des traits spécifiques sur une image et de les transformer en lignes de code binaire. Une fois ces chaînes de code spécifiques associées à une base de données, le dispositif imaginaire de ce pionnier (monté sur ses lunettes !) saurait quoi ou qui se trouve en face de lui et l’en informerait par le biais d’une sorte d’écouteur.

Même si la naissance de cet « humain-ordinateur » semble mieux correspondre au récit du prochain best-seller d’Isaac Asimov, nous avons toutefois pu observer ces dernières années une incroyable évolution dans le domaine des applications et des logiciels de reconnaissance faciale. Et si cette avancée ne tenait qu’à nous, nous tâcherions de la déployer.

Champs d’application possibles en matière de reconnaissance faciale : domaines d’utilisation actuels[2]

Si les premiers développements dans le domaine de la reconnaissance faciale remontent aux années 1960, l’intégration de cette technologie dans notre quotidien ne date pas de plus de quelques années. Cependant, au travers d’une réflexion plus approfondie, nous pouvons déjà imaginer de nombreuses utilisations pour cette puissante application logicielle.

Utilisation personnelle

Parmi les premières choses qui nous viennent à l’esprit, citons un appareil que bon nombre d’entre nous gardent en poche, chargent chaque nuit, et utilisent, par exemple, pour lire cet article en ce moment même. En effet, la plupart des téléphones portables modernes peuvent être déverrouillés non seulement à l’aide d’un mot de passe, mais également d’un simple regard. Si cette fonctionnalité était totalement nouvelle pour nous, nous pourrions hésiter quelque peu à l’utiliser, mais il suffit de nous replonger dans nos souvenirs pour nous rappeler que ce n’était pas la première fois que nos appareils étaient employés à des fins de reconnaissance faciale.

Il y a une dizaine d’années, nous avons pu découvrir une sorte de prédécesseur de cette fonctionnalité. Au moment de publier une photo sur notre compte sur les réseaux sociaux, nous étions invités à indiquer si nous souhaitions taguer les personnes qui y figuraient. Étonnamment, nos ordinateurs encadraient déjà les visages, et il suffisait alors d’ajouter les noms des personnes concernées et de les associer à leur visage. Une fonctionnalité intéressante, n’est-ce pas ?

Mais cette technologie va encore plus loin. Si certains d’entre nous ne sont pas à l’aise avec les pop-up publicitaires qui nous proposent les articles que nous recherchions une heure auparavant, il faut dire que cette évolution nous facilite un peu la vie. Dans les magasins, nous aimerions également bénéficier des conseils des vendeurs afin de faire notre choix. Si une telle utilisation peut sembler encore improbable à l’heure actuelle, des entreprises étudient actuellement la possibilité d’utiliser la reconnaissance faciale pour personnaliser encore davantage leurs publicités.

Recherche médicolégale

Le dernier épisode diffusé à la télévision, sur les aventures d’un vieux détective, dépeint également une autre application en matière de reconnaissance faciale. L’une des premières fois où nous avons remarqué les possibilités offertes par la reconnaissance faciale n’est autre que le moment où nous avons entendu parler d’une machine haute technologie capable de reconnaître une victime à partir d’une base de données rassemblant des criminels connus. Même si ce système semblait à l’époque surréaliste, Interpol, par exemple, a fait dernièrement de cette technologie une réalité.[3]

Et si nous allions encore plus loin dans le domaine médicolégal ? Vous vous souvenez des affiches pour les enfants disparus imprimées au dos d’un carton de lait ? Ou du discours d’un officier de police à la télévision qui nous demandait d’ouvrir les yeux si jamais nous venions à croiser un criminel recherché ? L’utilisation de la reconnaissance faciale sur les caméras de surveillance pourrait permettre de localiser tout individu recherché.

Surveillance de masse

L’utilisation d’un logiciel de reconnaissance faciale sur des images prises par des caméras de surveillance ouvre une autre voie intéressante. Alors que la recherche médicolégale a recours à la reconnaissance faciale pour analyser les images rétrospectivement, les applications de surveillance de masse utilisent des images en temps réel pour voir si une personne d’intérêt est localisée à un endroit spécifique.

De nombreuses raisons expliquent pourquoi un individu voudrait détecter la présence d’un autre dans un site donné. Par exemple, le désir d’identifier les VIP pour leur accorder un traitement de faveur, ou encore le besoin d’observer un contrevenant connu pour l’empêcher de causer d’autres préjudices.

Cette application de reconnaissance faciale peut même être améliorée en vue de créer un environnement dans lequel le maintien de l’ordre public peut être automatisé par l’adoption d’un ensemble de règles pour des emplacements donnés. Lorsqu’un individu ne respecte pas les lois, le logiciel peut enregistrer son nom et stocker ces informations dans une base de données.

Contrôle d’accès

L’adoption d’une application qui regroupe un ensemble de règles avec la reconnaissance faciale en temps réel peut également se révéler utile dans un environnement de contrôle d’accès. Si l’on peut déverrouiller notre téléphone d’un simple regard, les portillons de sécurité des douanes à l’aéroport pourraient comparer nos visages avec nos documents d’identité. Dans la plupart des cas, le logiciel accorderait l’accès à la personne contrôlée. Toutefois, s’il ne reconnaît pas l’individu comme étant le propriétaire du passeport, ce sera aux douaniers d’en juger.

Les logiciels de reconnaissance faciale sont également intégrés dans d’autres solutions d’entrée, et notamment au sein de sites qui nécessitent un haut niveau de sécurité. Mais ce n’est pas tout, puisque les données générées par le logiciel de reconnaissance faciale peuvent être utilisées pour d’autres fonctions que la simple ouverture d’une porte ou d’un portillon. L’on peut notamment penser à l’identification des personnes à évacuer en cas d’urgence, ou à la régulation de l’environnement intérieur en fonction des individus présents.

Avantages et inconvénients de la reconnaissance faciale

Si le rêve du savant Woody, autrefois sujet de science-fiction, est aujourd’hui devenu une réalité, voire un produit, nous pourrions nous demander quelle est l’incidence de la reconnaissance faciale sur l’Homme. Comme indiqué précédemment, cette technologie s’accompagne de nombreux aspects positifs, mais également d’inconvénients à évaluer avant de prendre une décision quant à l’intégration de la reconnaissance faciale dans notre vie :

Sans contact et sans friction : la nouvelle norme

Bien que la reconnaissance faciale ait grandement évolué ces dernières années, elle demeure une application haut de gamme assez rare dans le monde du contrôle d’accès. Néanmoins, cette technologie commence à se dessiner comme une solution logicielle fiable et robuste en mesure de répondre à une multitude d’applications dans divers secteurs. Elle ouvre la voie à un avenir où nous sommes entourés d’amis informatiques qui nous facilitent la vie et améliorent la sécurité.

Étant donné que le rôle de la reconnaissance faciale et d’autres technologies « sans contact » gagne en importance dans notre vie quotidienne, ce n’est qu’une question de temps avant que nous ne puissions plus nous en passer. Le moment est venu de découvrir le rôle joué par Boon Edam dans le monde actuel et futur « sans contact ».

Envie d’en savoir plus sur la reconnaissance faciale ? Téléchargez notre nouveau libre blanc sur la reconnaissance faciale en matière de contrôle d’accès :

En conclusion, nous vous invitons à nous suivre (à distance), et à découvrir notre histoire sur la reconnaissance faciale dans les entrées qui atteindra son apogée début juin 2020.

Tandi Rowe